Aujourd'hui, la finale de Top Chef (enfin, la version proposée par mon organisme de formation...) a opposé 2 concurrentes extrêmement motivées, organisées, inventives, ambitieuses et néanmoins solidaires, nommées A. et, vous l'aurez compris, moi même!

Dès 8h15 ce matin, nous étions donc sur la ligne de départ. Coiffées de nos charlottes, vêtues de nos blouses, et armées de nos spatules, rouleaux et cuillères en bois, nous étions prêtes pour le long marathon de l'épreuve ultime de technique culinaire. Le jury était présent lui aussi, avec ses petits papiers: il ne nous restait plus qu'à tirer au sort les sujets avant de donner le top départ.

Résultat du tirage:

sujet n°1 (pour A.) : gâteau moelleux au yaourt et ganache au chocolat

sujet n°2, (pour moi) : petits sablés croustillants fourrés de caramel au beurre salé

Il nous aura fallu 3h30 de travail pour en venir à bout (ce qui finalement est bien plus long qu'un marathon: records). Nous nous sommes fait quelques frayeurs ("GRRR!!! mais comment il marche ce p***** de four !!!"); nous avons pris des risques ("non mais tu crois vraiment que je vais arriver à faire un caramel dans cette casserole qui doit dater d'avant guerre?!"); nous avons tout donné, rien lâché; nous nous sommes dépassé jusqu'à la dernière minute pour finaliser une présentation digne des plus grands chefs (enfin là, je parle surtout pour A. ...) et ce avec des moyens techniques bien moindre que ceux offerts aux concurrents du Top Chef version M6.

Au final, je pense que nous pouvons toutes les deux être fières de notre prestation car le jury avait visiblement l'air impressionné par notre sang froid, notre professionnalisme (si si !!), et notre endurance. A l'heure qu'il est, nous n'avons toujours pas le verdict définitif du jury, mais je pense pouvoir dire que nous sommes toutes les deux qualifiées pour la suite des festivités.

Mon seul regret, ne pas avoir pu prendre de photos de nos créations avant qu'elles ne partent en coulisse pour la dégustation...