...et la dernière victime en date, c'est moi, piégée dans les absurdités de la paperasse administrative.

Aujourd'hui, message du secrétariat du centre de formation: il leur manque (encore) un papier pour m'inscrire à la session de juin. Ah bon? Et lequel cette fois? Un extrait du casier judiciaire? Un certificat médical? Une photocopie du livret de famille? Une de ma carte d'étudiant? Une attestation d'assurance? Un acte de naissance?

Cette fois-ci je parviens à rester calme et à ne pas céder à la panique, grâce, notamment, à mes cours de yoga et à un célèbre proverbe de maître Yoda japonais: "Il n'est pas de plus grande force que la maîtrise de soi."  Je respire donc un grand coup, je visualise mentalement le coup de boule que je vais mettre à la secrétaire, et je me rends docilement au secrétariat (heureusement que je suis en cours cette semaine, ça m'évite de faire des kilomètres...).

Une fois dans la place, tout le staff est en pleine agitation, même le directeur est sur le pont: il manque un papier crucial dans mon dossier. (Don't panic! Don't panic!). Il leur faut une photocopie de mon diplôme du BAC.

Je vous explique. Étant donné que j'ai un BAC+5, je suis dispensée de toute une partie de la formation que l'on nomme "domaines généraux". Ainsi, pour moi, pas de math, français, histoire, géo, sciences physiques; pas plus que de sport (et heureusement, parce qu'entre le lancer de javelot et les équations différentielles, je ne sais pas ce qui me rend le plus malade...). J'ai donc évidemment fourni avant même le début de la formation une photocopie de mon beau diplôme de BAC+5.

Et c'est là qu'intervient l'absurdité de la paperasse administrative: étant donné que c'est le simple BAC qui permet d'être dispensé des fameux "domaines généraux", il leur faut une photocopie du BAC, et surtout pas du BAC+5... Des fois que j'aurais obtenu mon BAC+5 sans avoir le BAC, après tout... rien n'est impossible! Pffff, Non mais tu le crois ça?!

Pas sûre de pouvoir remettre la main sur ce diplôme, je demande naïvement si, vraiment, ils ne peuvent pas faire avec ce qu'ils ont, et quelle autre solution est envisageable:

Moi: "N'ont-ils pas les moyens, à l'Education Nationale (puisque c'est bien auprès de cette grande administration que mon inscription à la session de juin doit se faire...) de retrouver une trace de mon BAC?"

Réponse du directeur: "Ah oui certainement, mais ça va prendre des mois...".

(soit, restons calme...)

Moi:"Et sinon, il doit être possible de récupérer un duplicata?"

Réponse du directeur: "Oui, vous devez alors vous adresser à l'inspection académique du département dans lequel vous avez obtenu votre diplôme, leur expliquer votre situation,... blablabla..., et peut-être qu'ils pourront vous le faire parvenir dans les temps. Mais l'idéal serait que vous puissiez nous fournir ce document avant la fin du mois..."

(glups)

Résultat, me voilà en train de passer une formidable soirée à thème "fouille archéologique" pour tenter de retrouver la trace de ce fichu diplôme qui date de 20 ans, et pour l'instant cela n'a rien donné. :( 

Si quelqu'un est doué en Photoshop et veut bien me faire un faux (ouf, la photocopie n'a pas besoin d'être "Certifiée conforme"), il m'enlèverait une sacré épine du pied!