Hier soir, je consulte ma messagerie téléphonique et j'écoute avec stupeur le message laissé par mon organisme de formation:

"Bonjour Madame Z., je vous appelle pour vous dire qu'il nous manque un papier pour votre inscription à la session de juin. Il s'agit du certificat de dispense de l'épreuve d'Education Physique et Sportive. Merci de nous contacter rapidement au blablabla... Bonne journée."

Moment de panique... Quoi? Une épreuve d'EPS? J'étais même pas au courant qu'il existait une épreuve d'EPS (sinon jamais je n'aurais tenter cette formation...)!! Et puis qu'est ce que c'est que ce certificat de dispense? Non mais tu le crois ça?! Je l'ai pas ce fichu papier! Je l'ai jamais eu! Mon dieu, ça veut dire qu'il va falloir que je passe une épreuve d'EPS??? C'est reparti pour le 200 m haies, le lancer de javelot, le match de handball, le saut en longueur et les 400 m nage libre??? Au secours, c'est quoi ce cauchemar?!

Mais on n'en est donc jamais débarrassé de cette satanée éducation physique et sportive? Déjà, il y a bien longtemps, lorsque j'ai eu mon bac, j'ai cru pouvoir sauter de joie en pensant que plus jamais je ne lancerais le moindre disque/poids/javelot/ballon... quelle n'a pas été ma surprise alors lorsque je découvris que mon nouveau cursus comprenait 2 heures de torture sport hebdomadaires. Soit, j'étais jeune, j'avais signé pour 5 ans et j'ai enduré 5 ans. Et croyez-moi, quand je dis "enduré", c'est sans exagération: entre les 10 km de course, le basket, le rugby, l'escrime, le volley, la danse... je ne saurais dire quel est mon pire souvenir.

Mais là, ça ne va pas être possible. J'étais d'accord pour retourner au lycée mais pas pour les cours de sport... Il faut que je trouve un moyen de faire faire ce certificat de dispense. Et pour couronner le tout, toute la journée j'ai essayé, en vain, de joindre le secrétariat: personne ne répond! Je suis pas loin d'être désespérée, je cauchemarde, m'imaginant en train de lancer le javelot/sauter en hauteur/viser (et rater) le panneau de basket... devant Kévin et sa bande, hilares.

HELP!